Nous trouver
Être rappelé
Nous rejoindre

Transat Jacques Vabre : nos skippers Koesio, Erwan Le Roux et Xavier Macaire, terminent 2ème !

Ce mardi 23 novembre à 5h22 (heure de Paris), Erwan Le Roux et Xavier Macaire ont bouclé les 5 800 milles du parcours de la 15e édition de Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, terminant ainsi 2èmes dans leur catégorie des Ocean Fifty au terme d’une course haletante. Une course dont ils ont indiscutablement été les grands animateurs du début à la fin à bord de Koesio, et ce malgré d’’importants problèmes d’énergie. Le Trinitain signe ainsi son sixième podium (dont trois victoires) sur l’épreuve tandis que son co-équipier, Figariste de talent, s’octroie un premier succès en multicoque.

« Nous avons fait une superbe course avec Xavier à bord de Koesio. Nous n’avons rien lâché. Nous avons animé cette course du bout en bout. Dès le début, nous avons joué les premiers rôles. Ça s’est ensuite joué à Tenerife puis à Madère, où Primonial a choisi une autre option et a compté jusqu’à 200 milles d’avance. Sébastien Rogues et Matthieu Souben ont super bien navigué. Ils ont été vite tout le temps et ils méritent leur victoire. J’ai été subjugué par leur vitesse et par leur réussite stratégique. Bravo à eux », a commenté le skipper, beau joueur, comme à son habitude. « C’est super satisfaisant. Nous avions envie de bien faire, mais nous ne savions pas trop comment nous situer. Dès la première nuit, nous nous sommes retrouvés aux avant-postes. Au bout de deux jours nous étions en tête. Nous y sommes restés quelques jours. Ça a bien bataillé », a ajouté Xavier Macaire. Lors de ces 15 jours de mer, les deux hommes ont fait preuve de détermination et de ténacité. Confrontés à de gros problèmes d’énergie lors de la dernière semaine de course et dès lors restreints en eau puis en gasoil, ils ont dû s’adapter et redoubler de pugnacité. « A l’arrivée il ne nous reste rien. On a bu notre dernière gourde en passant le Rocher du Diamant. On a réussi à gérer et c’est ce qu’il fallait pour rester lucides jusqu’au bout et prendre les bonnes décisions avec notre routeur Jean-Yves Bernot qui a fait un travail phénoménal également », a souligné Erwan qui a pu compter sur son expérience pour préserver au mieux ses ressources et celles du bateau.

Une performance d'équipe

« Une transat, ce n’est pas une normalité. Ça reste une épreuve éprouvante pour le corps. La fatigue s’accumule vite : dans des conditions humides et chaudes les efforts à fournir dans les manœuvres sont difficiles et il faut parallèlement mener des réflexions stratégiques. Pour autant, nous arrivons lucides et frais et je pense que c’est ce qu’il faut un résultat », a relaté le Morbihannais qui n’a jamais cédé non plus sous la pression du duo Sam Goodchild – Aymeric Chappellier revenu très fort peu avant le passage de l’archipel de Fernando de Noronha. « Pour qu’il y ait une belle régate, il faut des bons concurrents et je pense qu’avec Leyton, Primonial et Solidaires en Peloton – ARSEP et toute la classe de manière générale, c’était assez serré. Il n’y a pas eu de gros écarts et la régate a été intense. Cette deuxième place nous va à merveille. Je remercie mon équipe et celle qui a construit le bateau. Je remercie également l’ensemble des collaborateurs de Koesio dont le soutien a été précieux à chaque instant », a ajouté Erwan, alors rejoint par son acolyte : « Je suis très content de cette participation avec Erwan. Ça a été une belle aventure à bord d’un beau bateau, avec des supers partenaires et un beau skipper ».

Pieric Brenier, PDG de Koesio : « Je suis très content car il y a une très bonne ambiance. Nous sommes deuxièmes de la Transat Jacques Vabre en Ocean Fifty. Nous sommes le deuxième voilier de l’ensemble de la flotte à l’arrivée et chez Koesio de nombreux collaborateurs ont suivi avec beaucoup d’émotions et de concentration la course. C’est génial. C’est une très belle aventure. Erwan et Xavier sont de vrais aventuriers. Ce n’est pas anodin de traverser l’Atlantique sur ce genre de bateau. C’est une belle opération. Ce partenariat a été un beau moyen de montrer la marque Koesio au grand public et à notre marché. La voile est un super vecteur de communication. Nous ne sommes certainement pas objectifs mais nous trouvons notre trimaran magnifique. Notre violet lui va à ravir. »

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-vous
à notre newsletter

🚀 Préparé en seKret par l’agence web Marque Digitale

En me connectant, j’ai accès :

le logo Koesio de la page d'accueil

Vous souhaitez être rappelé ?

Laissez nous vos coordonnées ainsi que votre demande afin que nous puissions vous faire rappeler par le bon interlocuteur
Koesio s’autorise à vous contacter de façon personnalisée à propos de votre demande. Vos données personnelles ne seront jamais vendues à des tiers. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité